Tout savoir sur les investissements alternatifs

Qu’est ce qu’un investissement alternatif ?

Les investissements dits “alternatifs” le sont en opposition avec les investissements dits “classiques” : immobilier, bourse / trading et investissements bancaires.

De nombreux investissements alternatifs ont vu le jour ces dix dernières années :

  • Vins primeurs
  • Œuvres d’Art et Art contemporain
  • Voitures de collection
  • Philatélie (timbres) et numismatique (monnaies anciennes)
  • Montres de collection
  • Manuscrits anciens
  • Diamants et métaux précieux
  • Forêt

Cette liste n’est pas exhaustive mais vous permet d’y voir plus clair sur ce que nous appelons “les placements alternatifs”.

Pourquoi ces investissements sont de plus en plus prisés ?

La crise économique de 2008, la morosité du marché immobilier de ces dernières années et les faibles taux de rendements proposés actuellement par les produits bancaires : livret A à 0,75%, PEL à 1% Brut en 2017, assurance vie à 1,30 % amènent les épargnants et investisseurs à se tourner vers d’autres produits.

A titre de comparatif, la rentabilité des voitures de collections sur les 10 dernières années est de 393% selon l’indice de cotation international HAGI, soit plus de 30% par an !

Une étude réalisée par deux chercheurs, l’un professeur à la London Business School : Elroy Dimson et l’autre professeur à HEC : Christophe Spaenjers nous font part de l’évolution du prix moyen des timbres rares depuis 1899, soit 6,7% par an !

En plus de cela, de nombreux produits alternatifs permettent de coupler rentabilité et achat plaisir. En effet, si vous êtes amateur de vin, de voitures, de montres ou passionné d’histoire, vous y trouverez un produit plaisir qui vous correspond.

cote timbres rares

Indices de cotation des timbres rares

Indices de cotation des voitures de collection

Pourquoi faut-il être extrêmement prudent avec ce type de placements ?

Les investissements alternatifs ne sont pas ou peu régulés. L’AMF (Association des Marchés Financiers) tente cependant de réguler de plus en plus ce type de placements afin de protéger les consommateurs.

Une des plus grandes escroquerie récente est “l’affaire des manuscrits anciens” mis en oeuvre par Gérard Lhéritier et la société Aristophil. Cette société proposait à ses clients de faire l’acquisition de collections de manuscrits anciens moyennant une rémunération très attractive.

Voici les différents soucis de ce montage financier et juridique ayant conduit à l’escroquerie :

  • Le marché des manuscrits anciens est un micromarché : la manne financière injectée par la société Aristophil sur le marché des manuscrits anciens à dérégulé un marché qui n’était pas assez solide et dense pour accueillir autant d’argent. Le problème est simple, vous avez à ce moment là un acteur qui détient la majorité du marché, ce qui lui permet de fixer les prix comme il l’entend.
  • Le montage financier : Le procédé juridique utilisé est celui de l’indivision. Jusque là pas de problème puisque c’est le même système qu’utilise la société Artemisia-Investment et bon nombre d’investisseurs et promoteurs immobiliers. Le soucis vient dans les clauses et conditions du contrat d’indivision. En effet, la société Aristophil qui émet les collections a un droit de préemption sur le rachat des collections à l’échéance. Cela signifie que c’est la société qui émet les collections qui va fixer le prix de rachat à la sortie. Le nouvel investisseur va donc racheter un produit à un nouveau prix défini par cette même société, permet de rémunérer le client sortant tout en prenant sa commission au passage. Ce montage concret n’est donc ni plus ni moins qu’un montage de type Ponzi, où la valeur des collections achetées par les clients ne correspondent absolument pas à la valeur marché réelle du produit.
  • L’authenticité et la valeur marchande : Afin d’être certain de faire l’acquisition de pièces authentiques et d’attester de la valeur des pièces vous devez exiger d’avoir une expertise détaillée de l’ensemble de la collection ainsi que des certificats d’authenticité émis par des experts reconnus.
  • La liquidité de votre investissement : Les placements alternatifs reposent généralement sur des biens tangibles, vous devez donc vous assurer que la demande sur ce type de produit vous permettra de trouver acquéreur rapidement lorsque vous souhaitez vendre. Il est donc important de connaître le marché sur lequel vous investissez.

Nous vous encourageons donc à vérifier le montage juridique du produit sur lequel vous investissez. Vous devez également avoir un droit de regard sur les collections sur lesquelles vous investissez si vous ne les possédez pas chez vous. Si vous remarquez que le produit est opaque je vous conseille de vous méfier.

La philatélie, un marché méconnu et pourtant offrant de forts potentiels de plus-values depuis plus d’un siècle !

Qu’est ce que la Philatélie ?

La philatélie consiste à collectionner les timbres poste. Le premier timbre poste a été émis en 1840 en Grande Bretagne : c’est le “Black Penny”. Le “20 centimes Cérès” est le premier timbre poste français, émis en 1849. Concernant les timbres européens, seuls les timbres émis avant 1940 ont aujourd’hui une quelconque valeur pour l’investissement. D’autres timbres à fort potentiel peuvent dater d’après 1950, ce sont généralement des timbres russes et chinois ou ce que l’on appelle les variétés : ce sont des timbres ayant des erreurs d’impression.

Le marché de la Philatélie

Le marché du timbre est constitué de plus de 35 millions de collectionneurs à travers le monde, générant plus de 17 milliards d’euros annuels. La France dénombre un peu plus de 600 000 philatélistes. Aussi, ce marché est-il en croissance constante depuis 1840, date d’émission du premier timbre-poste. Le timbre est une valeur refuge par excellence. Malgré les périodes de récession, les deux guerres mondiales ou encore la crise de 2008, le timbre est resté une valeur sûre, faisant même mieux que l’or ! Rien de surprenant dès lors de voir que de nombreuses personnalités telles que Warren Buffet, la famille de Monaco et la famille de Rothschild ont investi 10% de leurs actifs sur les timbres en 2011. De plus, le marché du timbre ne s’est jamais aussi bien porté qu’aujourd’hui et ce en partie grâce à des pays tels que la Chine, le Brésil ou encore la Russie, amenant de nouveaux collectionneurs et de nouveaux investisseurs au pouvoir d’achat de plus en plus important sur le marché.

timbres rares

Je reste à votre disposition si vous souhaitez d’autres renseignements. N’hésitez pas à poser vos questions en bas de cet article.

Florent Laitat
Investisseur immobilier & cofondateur de la société Artemisia-Investment

2017-10-27T14:15:50+02:00